VUES DU CIEL - Feuilles mortes

2018

I

I

"Desservant de nombreux méandres, le fleuve de la région ressemble à une longue cicatrice noire. Malgré ses contours luxuriants, il est dangereux de s'y aventurer. La saturation verte de la forêt tropicale et la profondeur des marécages  peuvent rendre fous ceux qui s'y perdent"

II

"Ses yeux verts guettaient constamment les proies probables. Il est dit que ceux qui croisent le regard d'une grande libellule bleue se savent déjà condamnés. Il suffit dès lors d'attendre sa mort paisiblement, de profiter des derniers moments. Elle viendra subitement et silencieusement rompre votre éternité"

III

"Les nombreuses dunes du désert doré étaient sculptées par les vents chauds du sud. De nombreuses légendes véhiculent entre les sables. L'une d'elles raconte l'histoire d'un serpent de couleur ambrée dévorant les ruines du passé. Personne ne l'a jamais aperçu mais même le vent n'arrive à effacer ses traces"

IV

"Les fortes chaleurs de l'été ont eu raison du paysage. Le fleuve n'est plus qu'un canyon brulé. On aurait peur que le sol, comme un vieux plancher qui craque, s'effondre. Comme s'il y avait encore quelque chose là dessous"

V

"La peau du reptile était rugueuse et froide. Ses taches noires composent sa singularité. Aujourd'hui malade, il est devenu inoffensif. Cependant, toujours personne n'ose s'aventurer à le toucher"

VI

"Les vitraux de l'église étaient précieux et minutieux. Personne ne sait vraiment qui en fut l'auteur et les interprétations sont multiples. Il s'agirait simplement d'une femme enceinte assise contre un mur. La transparence des vitraux permet d'entrevoir la silhouette du futur enfant"

VII

Texte à venir...

VIII

Texte à venir...

IX

Texte à venir...